Lizher d’ar Goloseiz e pemp yezh, gant displegadenn / Epître aux Colossiens en cinq langues, avec commentaire

 

KINNIG-KEÑVERIAÑ AL LIZHER D’AR GOLOSEIZ EN HENC’HRESIANEG (YEZH ORIN), GANT E DROIDIGEZHIOÙ ER PEVAR YEZH DA HEUL: GALLEG, BREZHONEG, SAOZNEG, ALAMANEG, EN E RAOK UN DISPLEGADENN VERR

PRÉSENTATION COMPARATIVE DE L’ÉPÎTRE AUX COLOSSIENS EN GREC ANCIEN (LANGUE D’ORIGINE), AVEC SES TRADUCTIONS DANS LES QUATRE LANGUES SUIVANTES: FRANÇAIS, BRETON, ANGLAIS, ALLEMAND, PRÉCÉDÉE D’UNE COURTE INTRODUCTION

 

Al Lizher d’ar Goloseiz, bet skrivet gant an abostol Paol e-pad ma oa prizoniad e Rom war-dro ar bloavezhioù 61-63 goude H.S., a zo anezhañ unan eus ar pevar ‘Lizher ar vac’hidigezh’ (Efeziz, Filipiz, Koloseiz, Filemon) en doa skrivet er mare-se. Tost-kenañ eo al Lizher d’ar Goloseiz ouzh an hini d’an Efeziz, ha klokaat a ra an eil egile en un doare dispar. Diskrivañ a reont o-daou ar bennozhioù gouestlet da Iliz Doue. Pouezañ a ra al Lizher d’ar Goloseiz war ar c’hloar vras-divent a zo hini Jezuz-Krist, penn ar c’horf hag a zo an Iliz. Fellout a ra da Baol degas da soñj d’ar Goloseiz ez eo ar feiz e Jezuz-Krist an diazez eus o buhez, rak klevet en deus diwar-benn tudoù o krouiñ trubuilh gant ur gelennadurezh e gaou. Diazezet eo houmañ war ur filozofiezh bennak, ha war ar gredenn ma c’hellfe reolennoù-tud gwellaat ar c’hristen en ur seveniñ anezho. Pediñ a ra ar gristenien da zerc’hel start en ur vuhez a zo plijus da Zoue, ha da greñvaat er feiz en dreistbeli peurglok eus Jezuz-Krist en holl dachennoù. Ret eo deomp sellout dalc’hmat ouzh Jezuz evel ar c’hreiz, kement kelennadurezh a zeskfe un dra bennak all a zo da zisteurel.

Kavout a reot AMAÑ testenn al Lizher d’ar Goloseiz, en ur c’hinnig-keñveriañ e pemp yezh: da gentañ er yezh-orin, Gresianeg kozh pe Henc’hresianeg, da c’houde e peder yezh bev: Galleg, Brezhoneg, Saozneg, Alamaneg. En ur chom war ar bajenn-mañ, e kavot amañ izeloc’h an testenn en div yezh al lec’hienn: Brezhoneg, Galleg.

 

L’Épître aux Colossiens a été écrite par l’apôtre Paul quand il était prisonnier à Rome, vers les années 61-63 après J.-C. C’est l’une des quatre ‘Épîtres de captivité’ (Ephésiens, Philippiens, Colossiens, Philémon) qu’il a écrites dans cette période. Les Epîtres aux Colossiens et aux Ephésiens se complètent merveilleusement. Elles nous présentent toutes les deux les bénédictions destinées à l’Eglise de Dieu. L’Epître aux Colossiens insiste particulièrement sur la position glorieuse de Jésus-Christ, tête du corps qu’est l’Eglise. Paul veut rappeler aux Colosssiens le fondement de la foi en Jésus-Christ, car il est informé du trouble introduit par des personnes qui enseignent de fausses doctrines. Celles-ci sont basées sur une certaine philosophie, et sur une croyance dans le pouvoir de transformation du chrétien que procurerait la mise en oeuvre de règles humaines.  Il invite les chrétiens à tenir ferme dans un comportement agréable à Dieu, et à se fortifier dans la foi en la prépondérance absolue de Jésus-Christ dans tous les domaines. Jésus doit rester le centre, toute doctrine qui préconiserait autre chose est à rejeter.

Vous trouverez ICI le texte de l’Epître aux Colossiens dans une présentation comparative en cinq langues: d’abord dans la langue d’origine, en Grec ancien, puis dans quatre langues vivantes: Français, Breton, Anglais Allemand. Sans quitter cette page, vous trouverez ci-dessous ce texte dans les deux langues du site: Breton, Français.

 

Pennad 1

Chapitre 1

1  Paol, abostol Jezuz-Krist dre volontez Doue, ha Timote hor breur,

1  Paul, apôtre de Jésus-Christ par la volonté de Dieu, et Timothée notre frère,

2  d’ar sent ha d’ar vreudeur feal e Krist a zo e Kolose: Ar c’hras hag ar peoc’h ra vo roet deoc’h a-berzh Doue hon Tad hag a-berzh an Aotrou Jezuz-Krist!

2  aux saints et aux frères fidèles en Christ qui sont à Colosses: Que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et de la part du Seigneur Jésus-Christ!

3  Trugarekaat a reomp Doue, Tad hon Aotrou Jezuz-Krist, hag e pedomp dalc’hmat evidoc’h,

3  Nous rendons grâces à Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, et nous ne cessons de prier pour vous,

4  o vezañ klevet diwar-benn ho feiz e Jezuz-Krist hag ho karantez evit an holl sent,

4  ayant été informés de votre foi en Jésus-Christ et de votre amour pour tous les saints,

5  abalamour d’an esperañs a zo miret evidoc’h en neñvoù, hoc’h eus bet anaoudegezh anezhi diagent dre ar gomz a wirionez eus an Aviel,

5  en raison de l’espérance qui vous est réservée dans les cieux, et dont vous avez déjà eu connaissance par la parole de vérité de l’Evangile,

6  a zo deuet en ho touez evel er bed holl, e-lec’h ma ro frouezh, evel ivez en ho touez abaoe an deiz ma hoc’h eus klevet hag hoc’h eus anavezet gras Doue er wirionez.

6  qui est parvenu jusqu’à vous comme il l’est aussi dans le monde entier; et il y fructifie, comme d’ailleurs parmi vous depuis le jour où vous avez entendu et connu la grâce de Dieu dans la vérité.

7  Kelennet oc’h bet diwar he fenn gant Epafraz, hor c’henlabourer karet-mat er servij, hag a zo evidoc’h ur ministr feal eus Krist,

7  Vous en avez été instruits aussi par Epaphras, notre bien-aimé compagnon de service, qui est pour vous un fidèle serviteur de Christ,

8  hag en deus roet deomp da anavezout ho karantez er Spered.

8  et qui nous a fait connaître votre amour dans l’Esprit.

9  Setu perak ivez, abaoe an deiz ma hon eus klevet kement-se, n’hon eus ket paouezet da bediñ evidoc’h ha da c’houlenn ma vefec’h leuniet eus anaoudegezh e volontez, e pep furnez ha klevidigezh speredel,

9  C’est pourquoi, depuis le jour où nous avons été informés de ces choses, nous ne cessons de prier Dieu pour vous, nous demandons que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle,

10  en doare ma en em renit en un doare dellezek eus an Aotrou, evit plijout dezhañ en holl draoù, o tougen frouezh e pep seurt oberoù mat hag o kreskiñ en anaoudegezh Doue,

10  afin que vous vous conduisiez d’une manière digne du Seigneur, pour lui plaire en toutes choses, portant des fruits en toutes sortes de bonnes œuvres, et grandissant dans la connaissance de Dieu,

11  kreñvaet e pep doare hervez e c’halloud glorius, evit kaout pep pasianted ha dalc’husted el levenez,

11  fortifiés à tous égards par sa puissance glorieuse, de sorte que vous soyez persévérants et patients dans la joie,

12  o trugarekaat an Tad en deus hol lakaet barrek da gaout lod en hêrezh ar sent er sklêrijenn.

12  rendant grâces au Père qui nous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière.

13  Hon dieubet en deus eus galloud an deñvalijenn hag hol lakaet en deus da dremen e rouantelezh e Vab muiañ-karet,

13  Il nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a fait passer dans le royaume de son Fils bien-aimé,

14  hon eus ennañ an dasprenadur dre e wad, ar pardon eus ar pec’hedoù. 14  en qui nous avons la rédemption par son sang, le pardon des péchés.
15  Eñ eo skeudenn an Doue diwelus, ar c’hentañ-ganet eus an holl grouadelezh. 15  Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute création,

16  Rak ennañ eo bet krouet pep tra en neñv ha war an douar, ar re welus hag ar re ziwelus, an tronioù, ar mestronioù, ar priñselezhioù, an nerzhioù. An holl draoù a zo bet krouet drezañ hag evitañ.

16  car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dominations, principautés, puissances. Tout a été créé par lui et pour lui.

17  Emañ a-raok pep tra, ha pep tra en em gendalc’h ennañ.

17  Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui.

18  Eñ eo penn ar c’horf, an Iliz, eñ eo ar penn-kentañ, ar c’hentañ-ganet a-douez ar re varv, evit ma talc’ho ar renk kentañ e pep tra.

18  Il est la tête du corps, l’Eglise, il est le commencement, le premier-né d’entre les morts, afin de tenir le premier rang en toutes choses.

19  Rak plijet eo bet gant an Tad lakaat pep leunder da chom ennañ,

19  Car il était agréable au Père de faire habiter en lui toute plénitude,

20  hag, o vezañ graet ar peoc’h dre wad e groaz, da adunvaniñ drezañ pep tra gantañ, drezañ, ken an traoù a zo war an douar evel ar re a zo en neñvoù.

20  et, ayant fait la paix par le sang de sa croix, de réconcilier par lui toutes choses avec lui-même, par lui, tant les choses qui sont sur la terre que les choses qui sont dans les cieux.

21  C’hwi hag a oa gwechall diavaezidi hag enebourien dre ho soñjoù hag hoc’h oberoù fall,

21  Vous qui étiez autrefois étrangers et ennemis dans vos pensées par vos mauvaises œuvres,

22  a zo bremañ adunvanet gantañ e-barzh korf e gig dre e varv, evit ho lakaat d’en em ziskouez dirazañ santel, disi ha didamall,

22  il vous a maintenant réconciliés dans le corps de sa chair par sa mort, pour vous faire paraître devant lui saints, sans tache et irrépréhensibles,

23  gant ma chomot diazezet war ar feiz ha divrall, hep dilezel esperañs an Aviel hoc’h eus klevet, a zo bet prezeget d’an holl grouadelezh a zo dindan an neñv, hag ez on bet graet me, Paol, ministr anezhañ.

23  pourvu que vous demeuriez fondés et inébranlables dans la foi, sans vous détourner de l’espérance de l’Evangile que vous avez entendu, qui a été prêché à toute création sous le ciel, et dont moi Paul, j’ai été fait le serviteur.

24  Laouenaat a ran bremañ em foanioù evidoc’h, hag e peurechuan da c’houzañv em c’hig an dilerc’h eus poanioù Krist, evit e gorf hag a zo an Iliz,

24  Je me réjouis maintenant dans mes souffrances pour vous, et j’accomplis le reste des afflictions de Christ en ma chair, pour son corps qui est l’Eglise,

25  anezhi on bet lakaet da vezañ ministr hervez ar garg en deus roet Doue din en ho keñver, evit seveniñ komz Doue,

25  dont j’ai été fait le serviteur, selon la charge que Dieu m’a donnée auprès de vous, afin d’accomplir la parole de Dieu,

26  ar mister a oa kuzhet e-pad an holl gantvedoù hag an holl oadoù, met a zo bremañ diskuliet d’e sent.

26  le mystère qui avait été caché de tout temps et dans tous les âges, mais qui est révélé maintenant à ses saints,

27  Plijet eo bet gant Doue reiñ dezho da anavezout pehini eo pinvidigezh gloar ar mister-se e-touez ar broadoù, da c’houzout eo: Krist ennoc’h, esperañs ar c’hloar.

27  à qui Dieu a voulu faire connaître quelles sont les richesses de la gloire de ce mystère parmi les nations, à savoir: Christ en vous, l’espérance de la gloire.

28  Eñ eo an hini a brezegomp, oc’h aliañ pep den hag o kelenn pep den e pep furnez, evit lakaat pep den da vezañ peurvat e Krist Jezuz.

28  C’est lui que nous annonçons, exhortant tout homme et instruisant tout homme en toute sagesse, afin de rendre tout homme parfait en Christ Jésus.

29  Evit-se ivez eo e labouran, o stourm gant skoazell e nerzh a labour ennon gant galloud.

29  C’est aussi ce à quoi je travaille, en combattant avec sa force qui agit puissamment en moi.

Pennad 2

Chapitre 2

1  Rak me a fell din e oufec’h pegen bras eo ar stourm a c’houzañvan evidoc’h, evit re Laodikea, hag evit an holl re n’o deus ket gwelet va dremm er c’hig,

1  Car je désire que vous sachiez combien est grand le combat que je soutiens pour vous, pour ceux de Laodicée, et pour tous ceux qui n’ont pas vu mon visage en la chair,

2  evit ma vo frealzet o c’halonoù, ma vint unanet start asambles er garantez, ma vint pinvidikaet gant ur skiant peurvat, abalamour dezho da anavezout mister Doue, an Tad ha Krist,

2  afin que leurs cœurs soient encouragés, étant unis ensemble dans l’amour, et étant enrichis par une pleine certitude de la compréhension permettant de connaître le mystère de Dieu, et du Père et de Christ,

3  dalc’het ennañ holl deñzorioù ar furnez hag an anaoudegezh.

3  en qui sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance.

4  Lavarout a ran kement-se evit na douello den ac’hanoc’h gant prezegennoù touellus.

4  Je dis cela afin que personne ne vous trompe par des discours séduisants.

5  Rak mard on pell gant va c’horf, ez on koulskoude ganeoc’h er spered, leun a levenez o welout an urzh vat en ho touez ha started ho feiz e Krist.

5  Car si je suis absent de corps, je suis cependant avec vous en esprit, voyant avec joie le bon ordre qui règne parmi vous et la fermeté de votre foi en Christ.

6  Evel-se eta, pa hoc’h eus degemeret an Aotrou Jezuz-Krist, kerzhit ennañ,

6  Ainsi donc, puisque vous avez reçu le Seigneur Jésus-Christ, marchez en lui,

7  gwriziennet ha diazezet ennañ, kreñvaet er feiz evel ma hoc’h eus bet desket, o fonnañ enni gant trugarekadennoù.

7  étant enracinés et édifiés en lui, affermis dans la foi comme cela vous a été enseigné, et abondez en elle avec actions de grâces.

8  Lakait evezh na zeufe den da douellañ ac’hanoc’h gant ar filozofiezh pe gant touelloù aner, hervez hengoun an dud hag hervez kentañ kentelioù ar bed, ha nann hervez Krist.

8  Prenez garde que personne ne vous séduise par la philosophie et par une vaine tromperie, s’appuyant sur la tradition des hommes et sur les rudiments du monde, et non sur Christ.

9  Rak ennañ e chom e doare ur c’horf holl leunder an Doueelezh,

9  Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité.

10  hag ez oc’h sevenet a-grenn ennañ-eñ, hag a zo mestr war bep priñselezh ha war bep nerzh.

10  Vous êtes entièrement accomplis en lui, qui est le chef de toute principauté et de toute puissance.

11  Ennañ ivez oc’h bet amdroc’het gant un amdroc’h graet hep dorn ebet, o tiwiskañ ar c’horf eus pec’hedoù ar c’hig, ar pezh eo amdroc’h Krist,

11  En lui aussi vous avez été circoncis d’une circoncision que la main n’a pas faite, mais de la circoncision de Christ, qui consiste à dépouiller le corps des péchés de la chair,

12  o vezañ bet sebeliet gantañ dre ar vadeziant, ennañ ivez oc’h dasorc’het, dre ar feiz e galloud Doue, en deus e zasorc’het a-douez ar re varv.

12  ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l’a ressuscité des morts.

13  Pa oac’h marv en ho pec’hedoù hag e diamdroc’h ho kig, ho tegaset en deus d’ar vuhez asambles gantañ, o vezañ pardonet deoc’h hoc’h holl zisentidigezhioù,

13  Vous qui étiez morts par vos péchés et par l’incirconcision de votre chair, il vous a rendus vivants ensemble avec lui, en vous pardonnant toutes vos transgressions;

14  diverket en deus ar skrid a oa a-enep deomp, an urzhiadurioù a damalle ac’hanomp, o c’haset en deus da netra o stagañ anezho ouzh ar groaz,

14  il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, il l’a entièrement aboli en le clouant à la croix,

15  o vezañ diwisket ar priñselezhioù hag an nerzhioù, lakaet en deus anezho war wel dirak an holl, goude bezañ o zrec’het e-unan war ar groaz.

15  il a dépouillé les principautés et les puissances, il les a livrées publiquement en spectacle en triomphant d’elles par la croix.

16  Ra ne varno eta den ac’hanoc’h diwar-benn an debriñ pe an evañ, pe diwar-benn un deiz gouel pe ul loar nevez pe ur sabad,

16  Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d’une fête, d’une nouvelle lune ou des sabbats,

17  kement-se a oa skeudenn an traoù a zlee dont, met ar c’horf a zo e Krist.

17  c’était l’ombre des choses à venir, mais le corps en est en Christ.

18  Ra ne dapo den ar priz diganeoc’h dre un izelegezh a-ziavaez ha dre lid an aeled, en ur emellout e traoù n’en deus ket gwelet, o vezañ c’hwezet a ourgouilh hep poell dre e skiant kigel,

18  Que personne ne vous ravisse le prix sous une apparence d’humilité et par le culte des anges, s’ingérant dans des choses qu’il n’a pas vues, étant enflé d’un vain orgueil par ses pensées charnelles,

19  hep en em stagañ ouzh ar penn, an hini a laka ar c’horf a-bezh, unanet asambles dre ar juntoù hag al liammoù, da greskiñ hervez kreskadurezh Doue.

19  et ne s’attachant pas à la tête, de laquelle tout le corps, assisté et étroitement assemblé par des jointures et des liens, s’accroît de la croissance de Dieu.

20  Mard oc’h eta marv gant Krist e-keñver kentañ kentelioù ar bed, perak e vec’hier ac’hanoc’h gant an urzhiadurioù-se, evel pa vijec’h c’hoazh o vevañ er bed:

20  Si donc vous êtes morts avec Christ aux principes élémentaires du monde, pourquoi vous impose-t-on ces préceptes, comme si vous viviez encore dans le monde:

21  Na zebr ket, na dañva ket, na stok ket,

21  Ne mange pas, ne goûte pas, ne touche pas,

22  urzhiadurioù a dro holl da fall dre o implij? Bez’ ez int hervez kelennadurezhioù ha kredennoù an dud?

22  des choses qui sont périssables par leur usage? Ces préceptes se conforment aux ordonnances et aux doctrines des hommes.

23  An traoù-se o deus e gwirionez un diavaez a furnez, o tiskouez evel ul lid a-volontez-vat, izelegezh, garventez e-keñver ar c’horf, didalvoudegezh evit ar pezh a c’hell plijout d’ar c’hig.

23  Ils n’ont en vérité qu’une apparence de sagesse, sous forme d’un culte volontaire, d’humilité, de mépris du corps, d’absence d’égard à la satisfaction de la chair.

Pennad 3

Chapitre 3

1  Mard oc’h eta dasorc’het gant Krist, klaskit traoù an nec’h, e-lec’h m’emañ Krist azezet a-zehou da Zoue.

1  Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu.

2  Kavit mat traoù an nec’h, ha nann traoù an douar,

2  Affectionnez les choses d’en haut, et non celles qui sont sur la terre,

3  rak marv ez oc’h hag ho puhez a zo kuzhet gant Krist e Doue.

3  car vous êtes morts et votre vie est cachée avec Christ en Dieu.

4  Pa en em ziskouezo Krist, hor buhez, neuze c’hwi ivez a vo diskouezet gantañ er c’hloar.

4  Quand Christ, qui est notre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire.

5  Lakait eta da vervel hoc’h izili a zo dalc’het d’an douar, ar gasterezh, an hudurniezh, an drouksoñjoù, an droukc’hoantoù, ar pizhoni a zo idolerezh,

5  Faites donc mourir vos membres qui sont sur la terre, l’impudicité, l’impureté, les passions, les mauvais désirs, la cupidité qui est une idolâtrie,

6  rak en abeg d’an traoù-se e teu kounnar Doue war vibien an disentidigezh.

6  c’est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la désobéissance,

7  C’hwi ivez hoc’h eus gwechall kerzhet en traoù-se, pa vevec’h enno.

7  parmi lesquels vous avez aussi marché autrefois, lorsque vous viviez en elles.

8  Met bremañ, c’hwi ivez, dilezit an holl draoù-se, ar gounnar, ar gasoni, ar fallentez, an droukkomz, ar c’homzoù dizonest a c’hellfe dont er-maez eus ho kenoù.

8  Mais maintenant vous aussi renoncez à toutes ces choses, à la colère, à l’animosité, à la méchanceté, à la calomnie, aux paroles honteuses qui pourraient sortir de votre bouche.

9  Na lavarit ket a c’hevier an eil d’egile, o vezañ diwisket diwarnoc’h an den kozh hag e oberoù,

9  Ne mentez pas les uns aux autres, vous étant dépouillés du vieil homme avec ses œuvres,

10  hag o vezañ gwisket an den nevez a zo nevesaet en anaoudegezh, hervez skeudenn an hini en deus e grouet.

10  et ayant revêtu l’homme nouveau qui se renouvelle dans la connaissance, selon l’image de celui qui l’a créé.

11  Amañ n’eus na Gresian na Yuzev, na den amdroc’het na diamdroc’h, na barbar na Skutad, na sklav na den frank, met Krist a zo holl hag en holl.

11  Il n’y a ici ni Grec ni Juif, ni circoncis ni incirconcis, ni barbare ni Scythe, ni esclave ni libre, mais Christ est tout et en tous.

12  Gwiskit eta, evel tud dibabet gant Doue sent ha karet-mat, ur galon a drugarez, a vadelezh, a izelegezh, a zouster, a basianted,

12  Ainsi donc, comme des élus de Dieu saints et bien-aimés, revêtez-vous d’entrailles de miséricorde, de bonté, d’humilité, de douceur, de patience,

13  o c’houzañv an eil egile hag o pardoniñ an eil d’egile mar en deus unan bennak da glemm a-enep egile. Evel ma en deus Krist pardonet deoc’h, c’hwi ivez grit evel-se.

13  vous supportant les uns les autres et vous pardonnant les uns aux autres. Et si l’un a sujet de se plaindre de l’autre, comme Christ vous a pardonné, vous aussi faites de même.

14  Met dreist an holl draoù-se gwiskit ar garantez, liamm ar barfeted eo.

14  Mais par-dessus toutes ces choses, revêtez-vous de l’amour, qui est le lien de la perfection.

15  Ha ra reno peoc’h Doue en ho kalonoù, galvet oc’h bet dezhañ evit bezañ ur c’horf hepken, ha bezit trugarekaus.

15  Et que la paix de Dieu, à laquelle vous avez été appelés pour former un seul corps, règne dans vos cœurs; et soyez reconnaissants.

16  Ra chomo komz Krist gant fonnder ennoc’h e pep furnez; en em gelennit hag en em aliit an eil egile dre salmoù, meulganoù ha kanaouennoù speredel, o kanañ en ho kalonoù d’an Aotrou gant anaoudegezh-vat.

16  Que la parole de Christ habite abondamment en vous en toute sagesse, instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres par des psaumes, des hymnes et des cantiques spirituels, avec grâce, chantant dans vos cœurs au Seigneur.

17  Petra bennak ma rafec’h, dre gomz pe dre ober, grit holl en anv an Aotrou Jezuz, o trugarekaat drezañ Doue an Tad.

17  Quoi que vous fassiez, en parole ou en œuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus, en rendant grâce par lui à Dieu le Père.

18  Gwragez, sentit ouzh ho kwazed hoc’h-unan evel ma tere en Aotrou.

18  Femmes, soyez soumises à vos propres maris comme il convient dans le Seigneur.

19  Gwazed, karit ho kwragez ha n’en em drenkit ket a-enep dezho.

19  Maris, aimez vos femme et ne vous aigrissez pas contre elles.

20  Bugale, sentit ouzh ho tud en holl draoù rak kement-se a zo kavet mat gant an Aotrou.

20  Enfants, obéissez en toutes choses à vos parents, car cela est agréable au Seigneur.

21  Tadoù, na hegit ket ho pugale gant aon na gollfent kalon.

21  Pères, n’irritez pas vos enfants de peur qu’ils ne se découragent.

22  Mevelien, sentit en holl draoù ouzh ho mistri hervez ar c’hig, nann zoken dindan o daoulagad evel ma klaskfec’h plijout d’an dud, met gant eeunder a galon hag e doujañs Doue.

22  Serviteurs, obéissez en toutes choses à vos maîtres selon la chair, non pas seulement sous leurs yeux comme pour plaire aux hommes, mais avec simplicité de cœur et dans la crainte de Dieu.

23  Petra bennak ma reot, grit eñ a galon vat, evel o servijañ an Aotrou ha nann an dud,

23  Tout ce que vous faites, faites-le de bon cœur, comme pour le Seigneur et non pour des hommes,

24  o c’houzout e resevot digant an Aotrou gopr an hêrezh, rak Krist an Aotrou a servijit.

24  sachant que vous recevrez du Seigneur la récompense de l’héritage, car vous servez Christ le Seigneur.

25  Met an hini a labour gant dislealded a resevo hervez e zislealded, ha n’eus van ebet eus diavaezioù an dud.

25  Mais celui qui agit injustement recevra selon son injustice, et il n’y a pas de favoritisme.

Pennad 4

Chapitre 4

1  Mistri, roit d’ho mevelien ar pezh a zo reizh ha leal, o c’houzout penaos hoc’h eus ivez ur Mestr en neñvoù.

1  Maîtres, accordez à vos serviteurs ce qui est juste et équitable, sachant que vous aussi vous avez un Maître dans le ciel.

2  Kendalc’hit er bedenn, taolit evezh ouzh henn ober gant trugarekadennoù.

2  Persévérez dans la prière, veillez à le faire avec actions de grâces.

3  Pedit evidomp ivez, evit ma tigoro Doue deomp un nor evit ar gomz, da brezeg mister Krist, eo abalamour dezhañ ez on er chadennoù,

3  Priez en même temps pour nous, afin que Dieu nous ouvre une porte pour la parole, que je puisse annoncer le mystère de Christ pour lequel aussi je suis dans les chaînes,

4  hag evit ma roin d’e anavezout evel ma tlean komz diwar e benn.

4  et que je le fasse connaître comme il faut que j’en parle.

5  En em renit gant furnez e-keñver ar re a-ziavaez, o tasprenañ an amzer.

5  Conduisez-vous avec sagesse envers ceux du dehors, rachetez le temps.

6  Ra vo atav ho komz leun a c’hras ha temzet gant holen, en un doare da c’houzout respont da bep hini evel ma’z eo dereat.

6  Que votre parole soit toujours accompagnée de grâce et assaisonnée de sel, afin que vous sachiez répondre à chacun comme il faut.

7  Tichik, ar breur karet-mat ha ministr feal, va c’henlabourer e servij an Aotrou, a roio da anavezout deoc’h an traoù a sell ouzhin.

7  Tychique, le frère bien-aimé et le fidèle serviteur, mon compagnon de service dans le Seigneur, vous informera de tout ce qui me concerne.

8  E gas a ran deoc’h a-ratozh evit ma’c’h anavezo an traoù a sell ouzhoc’h ha ma frealzo ho kalonoù,

8  Je l’envoie exprès vers vous pour qu’il connaisse votre situation et pour qu’il fortifie vos cœurs,

9  gant Onezim, ar breur feal ha karet-mat, hag a zo eus ho touez. Disklêriañ a raint deoc’h kement a dremen amañ.

9  avec Onésime, le frère fidèle et bien-aimé qui est des vôtres. Ils vous informeront de tout ce qui se passe ici.

10  Aristark, va c’henbrizoniad, a salud ac’hanoc’h, kenkoulz ha Mark kenderv Barnabaz, hoc’h eus resevet urzhioù diwar e benn: Mard a d’ho kavout, degemerit eñ.

10  Aristarque, mon compagnon de captivité, vous salue, ainsi que Marc, le cousin de Barnabas, au sujet duquel vous avez reçu un ordre: S’il va chez vous, accueillez-le.

11  Jezuz lesanvet Justuz a salud ivez ac’hanoc’h. Bez’ int eus an amdroc’h, hag int eo ar c’henlabourerien hepken e rouantelezh Doue a zo bet ur frealz evidon.

11  Jésus appelé Justus vous salue aussi. Ils sont du nombre des circoncis, et ce sont les seuls compagnons d’œuvre dans le royaume de Dieu qui ont été pour moi une consolation.

12  Epafraz, hag a zo eus ho touez, a salud ac’hanoc’h. Ur servijer eus Krist eo, ne baouez ket da stourm evidoc’h en e bedennoù, evit ma viot peurvat ha sevenet a-grenn en holl volontez Doue.

12  Epaphras qui est des vôtres vous salue. Serviteur de Christ, il ne cesse de combattre pour vous dans ses prières, pour que vous puissiez rester parfaits et accomplis dans toute la volonté de Dieu.

13  Hag e roan dezhañ an testeni-mañ, ur gred bras en deus evidoc’h, evit re Laodikea hag evit re Hierapoliz.

13  Et je lui rends le témoignage qu’il a un grand zèle pour vous, pour ceux de Laodicée et pour ceux de Hiérapolis.

14  Lukaz, ar medisin karet-mat, a salud ac’hanoc’h, kenkoulz ha Demaz.

14  Luc, le médecin bien-aimé, vous salue, ainsi que Démas.

15  Saludit ar vreudeur a zo e Laodikea, ha Nimfaz hag an Iliz a zo en e di.

15  Saluez les frères qui sont à Laodicée, et Nymphas et l’Eglise qui est dans sa maison.

16  Goude ma vo al lizher-mañ bet lennet en ho touez, grit ma vo lennet ivez en Iliz al Laodikeiz ha ma lennot c’hwi ivez an hini eus Laodikea.

16  Lorsque cette lettre aura été lue chez vous, faites en sorte qu’elle soit lue aussi dans l’Eglise des Laodicéens, et lisez à votre tour celle de Laodicée.

17  Lavarit da Arkipuz: Taol evezh mat ouzh ar ministrerezh ac’h eus resevet en Aotrou, evit e ren mat.

17  Dites à Archippe: Considère avec soin le ministère que tu as reçu dans le Seigneur, afin de bien le remplir.

18  Me Paol, a salud ac’hanoc’h eus va dorn va-unan. Ho pet soñj eus va ereoù. Ar c’hras ra vo ganeoc’h! Amen.

18  Je vous salue, moi Paul, de ma propre main. Souvenez-vous de mes liens. Que la grâce soit avec vous! Amen.

 

 

Publicités